LE FESTIVAL du LÉGENDAIRE CONTES & LÉGENDES A DÉCOUVRIR JUSQU’AU 26 NOVEMBRE

IL ÉTAIT 18 FOIS…

La 18ème édition du Festival du Légendaire débute dès samedi pour 6 semaines ininterrompues de contes et légendes à découvrir sur 15 communes d’Eure-et-Loir. Co-organisé par la Ligue de l’Enseignement-F.O.L 28 et la compagnie Hamsa, l’événement propose de multiples occasions de découvrir le conte sous toutes ses formes, d’entendre des récits d’ici et d’ailleurs, d’écouter des histoires en marchant, de rencontrer les conteurs et conteuses d’aujourd’hui pour vivre les légendes d’hier, de maintenant et de demain. Des rendez-vous qui se dérouleront sur temps scolaire pour les écoles ou en tout public pour que chacun puisse se laisser prendre à la magie des mots.

POUR RÊVER et VOYAGER

De l’Asie à la Polynésie, de l’Espagne au Japon, de l’Inde à la Chine en passant par l’Amérique du Sud et tant d’autres pays et continents, les légendes se transmettent, se recueillent, se ressentent ;  les artistes viendront les chuchoter, les danser, les mettre en mots, en corps et en musique. Henri Gougaud (écrivain, conteur, poète…) sera le parrain de la manifestation, Alejandro Jodorowsy (scénariste de BD, réalisateur, romancier…) en sera l’invité d’honneur. Tous deux seront présents au Salon du livre « Patrimoine & Imaginaire » qui se tiendra les 28 et 29 octobre au Château de Maintenon. Un temps fort pour ces premières rencontres du Légendaire. Conférences, tables rondes, dédicaces, remise de prix, expositions, ateliers, spectacles, impromptus et visites contées nocturne du Château émailleront ces 2 journées. En attendant ce moment phare, les premiers spectacles auront lieu à Chartres en fin de semaine.

DE CHARTRES à L’OCÉANIE

Le musée et la salle Doussineau accueilleront Cécile Ripoll, conteuse et danseuse qui collecte les histoires orales traditionnelles de l’Océanie. Pour ce spectacle à Doussineau, elle sera accompagnée d’une musicienne et de danseurs polynésiens pour transmettre des contes maoris. Son autre intervention aura lieu au musée des beaux-arts. Au fil d’une visite contée de la collection océanienne, elle emmènera le public à la découverte des légendes pour révéler le sens caché des œuvres exposées.

Pour compléter ce voyage original, un atelier danse sera proposé autour du Haka, chorégraphie issue d’un cri de guerre, que les rugbymen des All Blacks de Nouvelle-Zélande ont rendu célèbre à chaque début de rencontres internationales. L’équipe de rugby de Chartres métropole participera d’ailleurs à cet atelier ouvert à tous et gratuit. Un atelier de dessin de tatouage éphémère sera aussi proposé pendant ce premier week-end du Légendaire.

Toutes les informations sont consultables sur le site www.legendaire.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s