Ateliers Cinéma et écriture au centre de détention de Châteaudun

Un court-métrage réalisé et écrit avec les personnes détenues

Dans le cadre de « Passeurs d’Images » dispositif de l’Agence régionale de l’image Ciclic, la Ligue de l’Enseignement/ F.O.L 28 a coordonné – avec le Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation (SPIP 28) – des ateliers de sensibilisation et de création autour du cinéma. Plusieurs groupes,  une cinquantaine de personnes détenues du centre de détention (CD) de Châteaudun, ont participé à ces ateliers qui ont abouti à un film, diffusé dans la salle polyvalente de la prison le 24 février 2017.

Rencontres avec l’extérieur

De septembre 2016 à février 2017, neuf professionnels sont venus au CD à la rencontre des personnes détenues autour de deux axes permettant aux participants de tenir à la fois le rôle de spectateur et d’acteur.

Sensibilisation à la création audiovisuelle

De l’écriture à la diffusion, en passant par la production et la réalisation, le premier axe a permis à chacun d »analyser le processus de création audiovisuelle.

Lors de la première séance, en septembre 2016, les personnes détenues se sont improvisées programmateurs et ont visualisé des courts-métrages en tenant compte de divers critères. Le choix du court-métrage Gagarine leur a permis de rencontrer en février les réalisateurs, Jérémy Trouilh et Fanny Liatard. Ces derniers leur ont dévoilé les coulisses, souvent méconnues, de la réalisation d’un film. Synopsis, castings, script… tous les détails techniques et artistiques ont été abordés par Jérémy et Fanny, devant un auditoire réellement captivé.

7_histoires-titre

Réalisation de courts-métrages… « 7 histoires »…

S’agissant du second axe, le projet a permis à huit détenus de participer à la création d’une œuvre audiovisuelle collective et d’être ainsi véritablement acteurs. Dans un premier temps, dès octobre 2016, ils ont participé à quatre ateliers d’écriture avec la comédienne et auteure Marion Maret. En les amenant à s’exprimer personnellement à travers la description d’objets ou de souvenirs, elle les a aidé à écrire des textes. Peu à peu, les participants ont pu se dévoiler, au fur et à mesure que la confiance s’installait entre les membres du groupe et l’intervenante. Ces textes intimes ont constitué les différents synopsis.

Dans un second temps, lors de trois ateliers, l’ingénieur son Fabien de Macedo a procédé à la mise en voix des textes, en constituant les bandes sonores du film. L’intervenant, très pédagogue, les a sensibilisés à son métier. Les détenus ont alors pu se rendre compte de la complexité de la tâche car ils ont eux-mêmes coupé et monté le son.

Enfin, dans un dernier temps, le réalisateur Thierry Thibaudeau est intervenu lors de deux ateliers afin de faire des prises de vue et de tourner des courts-métrages pour chaque récit. L’interaction entre le groupe et le professionnel a abouti à une réelle création collective, où les participants étaient non seulement acteurs, mais également réalisateurs. Ils ont réfléchi ensemble aux différentes mises en scènes et se sont enrichis mutuellement de leurs idées. Une expérience commune importante résumée ainsi par R., l’un des participants : « Ce type d’atelier nous permet de créer des liens. On se croise toujours dans les bâtiments, mais on ne se connaît pas. Ici, on échange, on parle, on crée ensemble.»

Clap de fin

Cette formidable expérience s’est achevée le 24 février par la projection du film intitulé « 7 histoires ». Plus d’une vingtaine de personnes détenues, dont quatre participants au projet, y ont assisté. La séance était ouverte à un plus large public afin de valoriser ce beau travail collectif. De nombreux partenaires ont répondu présents : Jean-Luc Golob, Directeur adjoint du CD, Danny Barthélémy, Coordinatrice interrégionale culture et sport à la Direction Interrégionale des Services Pénitentiaires (DISP) de Dijon, Julien Roméro, Responsable communication à la DISP, Frank Weishaup, moniteur de sport, la comédienne Marion Maret et le réalisateur Thierry Thibaudeau ainsi que des membres de la F.O.L, François Millien, Président, Liliane Nay, membre du CA, Damien Mesnil, Délégué culturel et Emmanuelle Mugnier, Coordinatrice culturelle au CD.

Des échanges entre les personnes détenues et les invités ont enrichi la rencontre; chacun a pu exprimer son point de vue et avoir des réponses à ses questions, dans un moment de partage convivial.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s