Cornegidouille ne jouera plus

Le Conseil départemental a voté en juin 2015 la fin de la subvention attribuée depuis 10 ans à l’association ISIS.
En conséquence, le Conseil d’administration de l’association a l’immense regret de vous annoncer la fin de son projet : le festival Cornegidouille.

En 12 éditions, Cornegidouille aura rassemblé plus de 51 000 « petites et grandes personnes ». Soit plus de 51 000 sourires et éclats de rire, 51 000 rêves, 51 000 questions, 51 000 expériences, 51 000 émotions, 51 000 rencontres sensibles…
à l’occasion de 593 représentations de 167 spectacles exigeants, créatifs, sensibles, curieux…
en marionnettes, théâtre, danse, théâtre d’objets, cirque, chansons… imaginés, créés, incarnés, joués, portés par des dizaines de compagnies et d’artistes venues d’Eure- et- Loir, de la région Centre, de France, d’Europe, d’ateliers de pratique, de rencontres avec les équipes artistiques, de débats, de fêtes…

qui ont rayonné sur tout le département d’Eure-et-Loir :

à Anet, La Bazoche-Gouet, Bleury, Bonneval, Brezolles, Brou, Chartres, Châteaudun, Champrond-en-Gâtine, Courville-Sur-Eure, Dampierre-sous-Brou, Dreux, Epernon, Frazé, Janville, Lèves, La Loupe, Lucé, Luisant, Mainvilliers, Margon, Nogent-le-Phaye, Nogent-le-Roi, Nogent-le-Rotrou, Préaux du Perche, Saint-Lubin-des-Joncherets, Saint-Piat, Saint-Prest, Saint-Rémy-sur-Avre, Senonches, Toury Unverre, Yèvres, Vaupillon, Vernouillet…

dans des théâtres, des salles des fêtes, des bibliothèques, des associations, des centres sociaux, un foyer d’accueil, sous un chapiteau, dans des salles de classe d’écoles, de collèges, de lycées, des préaux, des réfectoires…

Tout cela ne devrait pas pouvoir s’effacer ainsi … au moment où la société a plus que jamais besoin de toucher le sensible, de se réinventer, d’aller à la rencontre de l’art et de l’autre, d’échanger, de partager, de débattre, bref d’interroger le monde.

Qui mieux que le spectacle vivant, s’adressant à tous dès le plus jeune âge, peut susciter tout cela ?

Mais tous ces chiffres ne sont rien face à une logique qui a fait d’autres choix, occultant ainsi l’humain et les enjeux de la culture et de l’art pour tous sur le territoire, du chef-lieu de canton jusqu’aux grandes agglomérations.

Au moment du clap de fin, avant de licencier notre salariée et de dissoudre l’association ISIS, nous tenons à remercier sincèrement les créateurs et programmateurs de Cornegidouille, ses partenaires petits et grands, son public fidèle, tous ceux qui ont aimé, accompagné, soutenu ce festival pendant toutes ces années.

Le Conseil d’Administration d’Isis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s