CENTRE DE DÉTENTION de CHÂTEAUDUN : PERMISSION DE SORTIR !

Fin août, 3 personnes détenues ont été autorisées à sortir, le temps d’une journée. Un programme complet leur a été concocté par le service culturel SPIP/Ligue 28 et le service des sports du centre de détention.

DES LIVRES AUX PIERRES

Pour commencer, visite de la médiathèque de Châteaudun, où ils ont été accueillis par la Conservatrice des lieux, Christine Fernandez, et l’Élue à la culture de la ville, Alice Baudet. L’histoire de l’architecture, la politique d’accueil du public, les animations… Une présentation complète a été effectuée et s’est terminée par la visite de la belle terrasse, pensée pour le confort des lecteurs.

Ensuite, le groupe a arpenté les rues de la ville pour découvrir différents monuments incontournables : la fontaine de la place du 18 octobre 1870, l’église Saint-Valérien, les anciennes fortifications, les rues typiques et conservées de l’époque du Moyen-Age, le jardin de l’Hôtel-Dieu, la promenade du mail …

La pause du midi a été l’occasion de pique-niquer de manière conviviale au pied du château de la ville. Assez pour tenir en haleine les participants jusqu’à la visite du lieu prévue en deuxième partie de journée.

AU TEMPS DES CHEVALIERS

En début d’après-midi, Ludivine Guarrigue, chargée des actions éducatives du château de Châteaudun, et Carla Luciani, service civique, ont accueilli le groupe. Le parcours leur a permis de découvrir le lieu d’une manière ludique et non conventionnelle, à travers le sport et les jeux de société au Moyen-Age (jeux de dés, osselets, quilles…). Deux équipes ont été formées et différents tournois ont été organisés entre chaque passage dans les pièces. Les participants se sont pris au jeu avec amusement et ont apprécié cette manière de visiter l’histoire !

Pour valoriser cette action, Valérie Renou, professeure de français au centre de détention, et la coordination culturelle vont proposer une exposition de photos à la bibliothèque de la prison, pour qu’un maximum puisse en profiter de détenus et afin qu’ils connaissent mieux la ville.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *